Fabriqué en France 🇫🇷 Pensé par une maman pour les mamans ❤️ Livraison sous 3 à 5 jours ouvrés 📦

LES LOCHIES, LES SAIGNEMENTS QU'ON A TOUTES !

"Les lochies", alors est-ce qu'on va parler d'un girls band des années 90 aujourd'hui ? On aurait bien aimé mais non, on va plutôt s'intéresser à une particularité du post-partum un peu déroutante si l'on n'est pas bien informée...mais pas de panique, l'équipe du Koffret est là pour tout te partager afin que tu te sentes bien préparée !

 

Perte de sang après accouchement

Les lochies, quésako ? 

Comme on en a jamais fini des termes médicaux qui font écarquiller les yeux, aujourd’hui on parle lochies. Ces pertes de sang et écoulements provenant de la plaie placentaire surviennent tout de suite après l'accouchement et peuvent durer jusqu’à six semaines selon les femmes. Chaque corps et chaque accouchement est unique, les lochies peuvent prendre plusieurs formes : caillots, sang fluide, membrane utérine : ce n’est ni grave, ni sale ! Leur apparence et leur abondance vont évoluer au fil du temps, le sang et les pertes plus fluides et rouges du début vont peu à peu s’oxyder et devenir brunâtres. 


Là vous, vous dites que six semaines c’est vraiment très long et qu’après un accouchement et avec un nouveau-né à la maison vous allez tourner de l'œil rapidement : pas de panique, en règle générale tout ce processus se calme au bout d’une quinzaine de jours, mais chaque femme est différente et il faut laisser à votre corps le temps de cicatriser et de se remettre de la magie qu'il vient d'opérer, à son rythme. 

“Si j’accouche par césarienne, j’aurais aussi des lochies?” Oui ! Peu importe le type d'accouchement, ce processus de guérison naturel aura lieu. 


“Libérée, délivrée” des saignements ? pas encore.


Vers le 12ème jour, ces saignements s’intensifient pendant 3-4 jours, (rebelote !) il s’agit du “petit retour de couche”. Ces lochies plus abondantes sont dues à la chute des hormones de grossesse dans le corps, rien à voir donc, avec le retour de vos règles; il faudra encore attendre un peu.

 

Comment bien gérer ces saignements?


Puisque le sang des femmes semble encore tabou et que trop peu de mamans en devenir sont préparées à ce phénomène, on vous dit tout sans filtre !

La première chose à savoir est qu’il va falloir s’habituer aux couches pendant quelque temps, non non pas celles de bébé, les vôtres.

Les tampons et cups sont à proscrire pour cette période : pour des raisons évidentes de confort mais aussi pour permettre au sang de bien s’évacuer. De plus, vous devrez régulièrement contrôler l'aspect (et votre sage-femme le fera aussi) de vos lochies. Et pour faire cela, oubliez l’idée des serviettes-ultra-mince-invisible-fleuries et habituez vous aux “garnitures” (disons le, des couches pour adulte) souvent fournies avec des culottes jetables. L’idéal est d’en avoir un petit stock pour votre retour à la maison, alors pour ces premiers jours, premières semaines on n’hésite pas à se mettre à l’aise et sans pression: culotte XXL en coton, jogging ou robe de chambre peu importe tant qu’on est bien ! (Qu'on se le dise, la jeune maman en porte-jartelle 3 jours après l'accouchement, c'est dans les films uniquement ;) )


Et au niveau intime, ça se passe comment ?


Pendant cette période, on ne change pas ses habitudes de toilette intime : un lavage quotidien au savon ph neutre et si l’on ressent le besoin un petit rinçage à l’eau tiède après le passage aux toilettes. Comme les règles, les lochies sont naturelles et ne doivent pas vous faire sentir “sale”, votre corps se remet vite au travail pour vous remettre d’aplomb : quel boss!

On évite cependant les bains et baignades pendant toute cette période pour limiter tout risque infectieux, hormis ça, on vit sa vie de jeune maman comme on l'entend !

Si notre corps nous le permet et surtout si l’on en a envie, les lochies ne sont pas un frein à la reprise d’une activité sexuelle mais on en discute avec notre partenaire, c’est normal d’être physiquement et émotionnellement chamboulée et que ces envies soient bien en bas de notre liste de choses à faire.

La confiance et le respect de ses envies, de ses besoins, de son corps sont les bases du bien-être.

You Rock Mama !