Fabriqué en France 🇫🇷 Pensé par une maman pour les mamans ❤️ Livraison sous 3 à 5 jours ouvrés 📦

LE POUVOIR DE LA CHALEUR

L’accouchement est une épreuve pour le corps de la femme et la suite également: les pertes de sang importantes, les émotions intenses et le manque de sommeil sont autant de facteurs qui contribuent à une grande fatigue générale. Le post-partum est éprouvant mais pas insurmontable, vous trouverez dans cet article des pistes et des conseils pour vous aider à bien récupérer du marathon de la vie que vous venez de courir ! ;-)

 

Une soupe bien chaude et sa cuillère dorée

 

S’inspirer du Mois d’Or

Dans de nombreuses cultures, notamment en Chine, en Inde ou au Maghreb, les 40 jours qui suivent l’accouchement sonnent le début d’un nouveau chapitre : la naissance d’un bébé et la renaissance d’une femme. Tout l’entourage s’organise pour libérer la jeune mère de ses obligations et l’aider à se concentrer sur l’essentiel : sa récupération physique et émotionnelle mais aussi l’importance de tisser un lien fort avec son nouveau-né. En Chine par exemple, une aide ménagère est souvent engagée et la médecine traditionnelle met un point d’honneur à ce que l’alimentation de la mère soit optimale. Dans nos sociétés, la jeune maman se retrouve souvent seule face à ses questionnements, ses peurs, ses nouvelles responsabilités et la pression sociale d’être une Wonder-Business-Woman dès la sortie de la maternité (alors là, on vous arrête direct. Mieux vaut ne surtout pas rentrer dans ce cercle vicieux, au risque d'y laisser un peu de sa peau... On est toutes humaines ! No pressure. You Rock Mama !) 

S'il parait donc difficile de convier tout son village pour venir faire notre lessive ou nous préparer chaque jour des plats de chefs, rien ne vous empêche néanmoins de demander à quelques proches de vous amener des aliments chauds ou de profiter du temps dont vous disposerez pour vous préparer des recettes simples que vous pourrez congeler pour vous faciliter la vie une fois l'arrivée du bébé !

L'un des éléments clés sur lequel repose le mois d'or : c'est l'alimentation. A travers cet article, on va donc vous aider à comprendre pourquoi manger chaud est une des clés pour un post-partum en douceur. 



Laisser entrer la chaleur dans l'assiette et dans le corps

Ce n’est un secret pour personne : une alimentation saine et équilibrée aide le corps à récupérer.

En cette période de vulnérabilité du corps, la chaleur va devenir votre meilleure amie, c'est promis ! Et oui, même pour celles qui accouchent en été sous 35°C !

Physiologiquement il existe un besoin de chaleur pour mobiliser nos défenses immunitaires et se protéger des microbes et autres virus ambiants. Les bouillons (notamment ceux à base d’os, mais des versions végétariennes sont possibles) permettent d’apporter le collagène nécessaire à la réparation des tissus endommagés par l’accouchement, que ce dernier ait eu lieu par voie basse ou par césarienne. Tous les aliments liquides et cuits longuement sont d’autant plus facile à digérer pour l’estomac, et on le sait, une digestion difficile est synonyme de fatigue, ballonnements, crampes; alors on s’économise et on facilite le travail à son corps. 


Allier post-partum et cuisine, c'est possible?

Bon, clairement, rien n'est impossible mais on ne va pas se mentir... avec l’arrivée toute nouvelle d’un bébé à la maison et les obligations multiples qui s’accumulent, l’idée de passer ne serait-ce que 20mn chaque jour en cuisine peut vite devenir un cauchemar !

La clef : ANTICIPER et/ou prendre un abonnement dans votre magasin de surgelés préférés ! ;)

 

Les plats mijotés, une valeur sûre pour le post-partum

Le grand avantage des plats mijotés (bouillons, dahls, soupes, ragoûts, gratins) est qu'ils ne nécessitent pas une grande surveillance et peuvent être “oubliés” à feu doux sans craindre un désastre culinaire.

Préparer et congeler en avance des portions individuelles

Si l’on en a l’envie et si notre grossesse nous le permet, on peut tout à fait préparer des portions individuelles de repas à congeler que l’on sera ravies de redécouvrir une fois bébé à la maison.

Pour gagner du temps, les légumes congelés puis cuits à la vapeur ou au wok sont également une alternative rapide et utile.

Côté boissons, là encore la chaleur est notre alliée : tisanes, décoctions et infusions aident à rester hydratées tout en s’offrant une petite pause (même si, soyons honnêtes, vous allez devoir vous habituer à aimer votre thé tiède/froid car, qu'on se le dise, les bébés ont un détecteur spécial "besoin de maman pile quand elle s'installe pour boire son infusion" ).

L’alimentation doit rester un plaisir et ces moments des instants agréables pour vous, on ne s’inflige pas une cure d’infusion d’orties au goût plus que douteux si on rêve d’une verveine-menthe ! Pour les envies de sucré, on essaiera de manger les fruits en dehors des repas pour faciliter leur digestion, de sortir sa compote ou son yaourt du frigo une heure avant afin qu’il soit à température ambiante et de consommer des bonnes graisses (beurre d’amandes, de noix, chocolat noir...MIAM !). Plus que tout, on laisse la frustration et la culpabilité en dehors de notre petit nid et si l’envie nous vient de craquer pour un cookie (ou 3)  : on n'hésite surtout pas ! ÉCOUTE-TOI MAMA ! 🖤

 

Pour aller plus loin, nous vous recommandons la lecture du livre de Céline Chadelat et Marie Mahé-Poulin "Le mois d'or - bien vivre le premier mois après l'accouchement".